La Région Île-de-France a apporté au début de l’année 2017 son soutien au Domaine d’Intérêt Majeur (DIM) émergent intitulé « Sciences du texte et connaissances nouvelles ». Ce réseau a pour but de rassembler, à l’échelle régionale des initiatives institutionnelles dont l’objectif est de dynamiser une recherche d’excellence en Humanités numériques, capable de rivaliser avec ses homologues nationaux et internationaux. Ce réseau a plus précisément vocation à soutenir, en premier lieu, des projets de recherche dans lesquels le document et l’archive, qu’ils aient besoin d’être numérisés ou qu’ils appartiennent d’emblée à la nouvelle culture numérique, contribuent à redessiner les contours du patrimoine. Les projets de recherche soutenus par le DIMé sont également ceux qui structurent le document numérique en vue de son exploration, de sa fouille et de sa reconfiguration à des fins de représentation accessible à tous.

Le DIM (Domaine d’Intérêt Majeur) « Sciences du Texte et Connaissances nouvelles » part d’une problématique pour aboutir à la mise en place d’une dynamique régionale de réseau en Humanités Numériques.

Le projet propose de fédérer des équipes, des acteurs, des chercheurs ou des acteurs de la formation, qui s’accordent sur la nécessité de rassembler autour de l’émergence des environnements numériques modifiant profondément les interactions entre les individus, leur rapport à la connaissance, et leur compréhension des humanités. C’est le champ des « connaissances nouvelles ».

La Région développe, à travers la politique des DIM, l’ambition de positionner très clairement Paris en tant que capitale européenne, à concurrence égale avec Londres, Madrid, Rome, Berlin dans tous les enjeux majeurs de la Recherche dans les domaines innovants, et en particulier, les Humanités Numériques.