X1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
X17
 
text

Jean-Louis Lebrave

Directeur de recherche honoraire (DRCE) au CNRS
UMR 8132 (Institut des Textes et Manuscrits Modernes, Paris)

Expérience

Né le 3 juillet 1943 à NEVERS (Nièvre)

Ancien élève de l’École Normale Supérieure (1964-1969). Agrégé d’allemand (1968). Docteur de troisième cycle (1974). Docteur d’État (2007).

Après avoir été assistant de linguistique allemande à l’université de Tours, j’ai fait le reste de ma carrière au CNRS, d’abord dans l’équipe Heine, puis dans le Centre d’Analyse des Manuscrits Modernes (CAM), enfin à l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM), que j’ai dirigé de 1998 à 2004.

De 1990 à 1994, j’ai été directeur scientifique adjoint du département des Sciences de l’homme et de la société.

De 2000 à 2004, j’ai été président de la section 34 (Sciences du langage) du Comité National du CNRS.

Enfin, j’ai dirigé de 2002 à 2005 le programme interdisciplinaire du CNRS Société de l’information.

Parallèlement à ma carrière universitaire, j’ai été expert en écritures et documents près la Cour d’Appel de Paris de 1990 à 2018.

 

Mes recherches portent principalement sur l’étude linguistiquedes processus de production écrite à partir des brouillons d’écrivains, l’ergonomie de l’écriture et l’incidence des contraintes techniques (outils, supports) sur l’écrit, l’écriture et les technologies de l’information, l’hypertexte, les processus cognitifs impliqués dans la production verbale écrite, enfin l’étude de l’écriture nativement numérique à partir d’outils d’informatique légale (digital forensics).

Bibliographie

Théorie et linguistique de l’écriture. Des manuscrits aux processus scripturaux. Textes choisis et présentés par Bénédicte Vauthier et Rudolf Mahrer. Paris, Classiques Garnier, 2020. 471 pages.

text
Tous droits réservés © DIM_STCN 2020
Conception graphique & développement : Julienne Richard & Simon Bouchard