X1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
X17
 
text

Offre de stage : Projet de recherche ALFA

25 - 01 - 2021

Le ou la stagiaire travaillera au sein du projet de recherche ALFA, « The shaping of a European scientific Scene : Alfonsine Astronomy », (ERC CoG 723085, PI Matthieu Husson, 2017-2022 ; alfa.hypotheses.org) hébergé par l’équipe d’histoire de l’astronomie du laboratoire SYRTE-UMR8630 à l’Observatoire de Paris (Université PSL). L’équipe ALFA comprend quatre chercheurs (le Principal Investigator, trois chercheurs post-doctorants, une doctorante) en charge du projet scientifique et trois ingénieurs en charge des différents projets numériques basés à l’Observatoire de Paris ; il réunit au total un groupe de douze chercheurs internationaux.

Le laboratoire SYRTE est une unité mixte du CNRS, de l’Observatoire de Paris et de l’Université Pierre et Marie Curie, implantée sur le site parisien de l’Observatoire. L’unité compte 95 personnes, dont 57 permanents incluant 13 ITA CNRS. L’unité mène des recherches et assure des services scientifiques dans les domaines de l’astronomie fondamentale, la métrologie du temps et des fréquences et de l’histoire de l’astronomie. Fondé en 1667, l’Observatoire de Paris est le plus ancien observatoire astronomique encore en activité dans le monde. Il dispose d’une archive unique pour l’histoire de l’astronomie riche et diversifiée (archives, instruments, manuscrits scientifiques, imprimés anciens) dont la portée dépasse de loin sa propre histoire.

 

 
Présentation du projet
La présente offre de stage s’inscrit dans le cadre du projet ERC ALFA consacré à l’astronomie alphonsine. Le projet ALFA mène seul ou en collaboration avec d’autres programmes de recherche, divers projets informatiques utilisant les méthodes des humanités numériques, parmi lesquels :

un système d’information pour l’étude des tables astronomiques (DISHAS : dishas.obspm.fr) ;
un inventaire numérique des manuscrits et oeuvres alfonsines ;
un projet de reconnaissance et transcription automatique de tables astronomiques utilisant des techniques d’intelligence artificielle ;
un projet d’exposition numérique de valorisation de manuscrits astronomiques.

La proposition de stage se situe dans le cadre du premier de ces projets. Le système d’information DISHAS a été développé en partenariat avec plusieurs équipes de recherche dans différents pays. Le projet vise à la mutualisation des données, des pratiques et des outils de la communauté d’histoire de l’astronomie. Au sein de l’Observatoire de Paris, plusieurs briques logicielles ont été d’ores et déjà réalisées : une base de données (modèle de données), une plateforme web (site internet), ainsi que plusieurs outils pour l’analyse et la manipulation de tables astronomiques (DTI et DIPS).

Le système d’information DISHAS comprend des jeux de données très divers décrivant les sources historiques de l’astronomie, aussi bien que les pratiques scientifiques des astronomes anciens. DISHAS comporte également des éditions critiques de tables astronomiques, mais aussi des contenus documentaires et pédagogiques sur la discipline.

Le ou la stagiaire sera invité·e à participer à l’ouverture des données de recherche de la plateforme DISHAS : le projet est actuellement doté d’un site internet et d’une base de données SQL ; notre projet s’intéresse dorénavant à la question de l’exposition et de la pérennisation des données de la base.

 

 
Missions
En collaboration étroite avec l’équipe des chercheurs et l’équipe d’ingénieurs numériques, le ou la stagiaire sera invité⋅e à mettre en œuvre le versement automatique des données de la base vers un dépôt institutionnel, afin de garantir leur archivage et leur identification à moyen et long terme.

Afin de mener à bien cette tâche, les mission du ou de la stagiaire seront :

benchmark des solutions opérationnelles pour la mise en place de ce versement et comparatif des différents dépôts institutionnels (Nakala, Zenodo, CINES) ;
analyse de notre schéma de données et modélisation d’un mapping de ces données en vue du versement ;
synthèse et rédaction de documentation sur les formats et les exigences qualitatives imposées à la fois par notre Plan de Gestion des Données (DMP) ainsi que par les institutions partenaires ;
suivi et gestion du projet depuis son cadrage (cahier des charges, identification des besoins, organisation des tâches) à sa clôture (procédures de tests, rédaction de documentation) ;
enrichissement et ouverture des données grâce à des référentiels extérieurs (idRef, ark, etc.) et requêtage de SPARQL endpoints sur les dépôts institutionnels ;
rédaction de requêtes API pour l’envoi des données vers l’institution partenaire ;
réflexion sur la mise en place d’une routine de traitement à chaque étape de vie des données (Create, Read, Update, Delete) et intégration de cette routine au sein de l’application web.

Livrable(s) technique(s)

En fonction de l’expérience du ou de la stagiaire, de ses compétences techniques et de ses appétences, nous pourrons définir sur place la nature exacte des livrables qu’il ou elle produira. Le ou la stagiaire sera chargé·e de rédiger, en collaboration avec l’équipe numérique, de la documentation sur les développements réalisés. Un benchmark détaillé des solutions techniques pour le versement des données sera également demandé.

Livrable(s) scientifique(s)

Le ou la stagiaire sera chargé·e de rédiger de la documentation sur la nature des données produites, en particulier vis-à-vis des choix de modélisation effectués pour le versement des éditions, en les replaçant dans leur contexte historique, scientifique et dans le cadre des objectifs de recherche du projet.

 

 
Profil
Le stage s’adresse en priorité à des étudiants de masters en humanités et numérique mais d’autres profils disposant également des compétences suivantes pourront être étudiés :

modélisation de données : connaissance des formats de métadonnées standardisés (e.g. Dublin Core) et des référentiels de données institutionnels ;
gestion de projet : compréhension des besoins fonctionnels et techniques, capacité d’organisation et de prévision;
capacité à lire et à écrire de la documentation, ainsi qu’à apprendre de nouveaux outils ;
compréhension des concepts liés à l’ouverture des données de la recherche (FAIR data, open data) ;
rudiments sur les protocoles de communication sur le web, notamment les API REST ;
notions développement web, en particulier de l’architecture MVC.

 

 
Condition du stage

Lieu de travail : Observatoire de Paris (site de Paris)
Temps de travail hebdomadaire : 35h
Gratification mensuelle : 560€ (3.90€/heure)
Durée du stage : 4 mois, du 29 mars 2021 au 30 juillet 2021 (dates et durée flexibles)

 

 
Personnes ressources
Les questions et candidatures peuvent être adressées aux personnes suivantes :

 

Technique

Ségolène Albouy

Ingénieure d’études CNRS, SYRTE (UMR 8630)

Cheffe de projet numérique ALFA

segolene.albouy [at] obspm.fr

 

Scientifique

Matthieu Husson

Chargé de recherche CNRS, SYRTE (UMR 8630)

Principal Investigator du projet ERC ALFA

matthieu.husson [at] obspm.fr

 

Notes sur l’encadrement

L’encadrement du stage sera effectué par un ou plusieurs membres de l’équipe d’ingénieurs du projet ; le reste de l’équipe, tant scientifique que technique, sera mobilisable par le ou la stagiaire en cas de besoins particuliers.

text
Tous droits réservés © DIM_STCN 2021
Conception graphique & développement : Julienne Richard & Simon Bouchard